AIDES À L'ÉCRITURE DÉVELOPPEMENT

 

DÉFINITION

Par Ecriture, on entend toutes les démarches relatives aux repérages et aux recherches liées à la conception du projet et à son écriture par l’auteur.
Par développement, on entend les démarches entreprises par le producteur pour accompagner l’écriture du projet avec l’auteur et celles relatives à la recherche de partenaires financiers susceptibles de consolider la faisabilité du projet.


QUAND ?

Trois commissions sont organisées par an/ selon calendrier communiqué


QUI ?

Statut du demandeur : auteur seul ou producteur (1)


COMBIEN ?

Plafond maximum de l'aide : 5000€ (hors valorisation de l'apport en matériel)
Une aide en matériel pour les repérages ou la fabrication du trailer peut être demandée.


CONSTITUTION DU DOSSIER
(La liste des éléments et leur longueur sont données à titre indicatif)

  • Lettre de demande de l’auteur ou du producteur résumant la nature et le montant de la demande ; les axes forts du projet et les attentes par rapport à l’atelier.
  • Synopsis court (2-3 lignes synthétisant le projet)
  • Synopsis long (15 lignes)
  • Fiche type de renseignements (à demander au CBA – téléchargeable ici)
  • Note d’intention de l’auteur (2 pages max.).
    Par note d’intention nous entendons une note synthétique qui précise les intentions de l’auteur dans la recherche ou la démarche cinématographique entreprise dans ce projet.
  • Méthodologie de la recherche d’écriture.
  • Note de réalisation de l’auteur.
    Par note de réalisation nous entendons un développement des intentions et de l’approche cinématographiques (son, image, montage, mixage), en précisant leurs cohérences en regard du projet envisagé.
  • Développement de l'approche en fonction du sujet.
    Hypothèses de la trajectoire narrative ou du mouvement de film, développement des éléments constitutifs du projet. Dans la mesure où la matière documentaire est parfois mouvante et génère des adaptations des projets, axer le développement sur la colonne vertébrale des intentions.
  • Un état d’avancement des repérages (ce qui a déjà été tourné).
  • Un calendrier des phases de repérages (ce qui doit encore être fait).
  • Un calendrier des périodes d’écriture, et/ou de développement.
  • Un budget prévisionnel de la phase d’écriture ou d’écriture/développement.
  • Un état du développement et de la production du projet (ce qui a déjà été fait).
    Cet état comprendra l’historique des démarches entreprises jusqu’ici pour le financement du projet auprès de divers organismes ainsi que leurs résultats (éventuellement accompagné d’un commentaire de l’auteur ou du producteur).
  • La stratégie de financement envisagée (ce qui doit encore être fait).
    Ce point mentionnera les coproducteurs, les cofinancements, les accords de diffusion, acquis ou prévisionnels. Une information complémentaire sur ce point peut exceptionnellement être distribuée ultérieurement en séance, lors de l'examen du projet.
  • Un plan de financement de la phase d’écriture ou d’écriture/développement
  • La stratégie de distribution/promotion.
  • Détailler le plan de distribution/promotion du film en Belgique et à l’Etranger (festivals, salles, réseau non-marchand et culturel, diffuseurs télé, distribution internationale). Préciser les outils de promotion envisagés. Préciser l’éventuelle aide souhaitée du CBA dans ces objectifs.
  • Réflexion sur les publics pressentis du film et sur les stratégies et moyens mis en œuvre pour atteindre d’éventuels publics cibles.
  • Une biofilmographie succincte mise à jour et/ou un CV complet du réalisateur et du producteur.
  • Copies des éventuelles lettres d’engagement sur le projet de la part de coproducteurs, co-financeurs, diffuseurs, bourses, soutiens divers.
  • Copie du contrat d’auteur si le film est déposé par un producteur.
  • Extraits d’oeuvres antérieures.
    Si l’auteur le souhaite, il peut proposer des liens vers des oeuvres ou des extraits d’œuvres antérieurs sous forme de lien de visionnement (avec mot de passe). Ceux –ci seront accompagnés d’une description de l’œuvre ou de l’extrait ainsi que son éventuelle pertinence particulière dans le cadre de ce projet.
  • Extraits de matière tournée ou éléments déjà montés.
    Si l’auteur le souhaite, il peut proposer des liens vers des extraits de matière de repérage ou d’éléments montés pour éclairer certaines intentions ou certains aspects du dossier. Ils seront proposés sous forme de lien de visionnement (avec mot de passe) et leur durée ne pourra dépasser 15 minutes.
  • Dans le cas d’un second passage, bien indiquer l’évolution depuis le dépôt précédent.

DÉPÔT DU DOSSIER

Le dossier doit être déposé en 10 exemplaires papier au CBA à la date mentionnée dans l’email de confirmation de la mise à l’ordre du jour du projet.
Un exemplaire PDF devra aussi être déposé sur une clé USB qui sera restituée.
Des annexes et compléments au projet (portfolio d’images, dossiers de presse, documents divers) peuvent accompagner le projet en format PDF et seront partagés avec les membres de la commission par voie électronique.
Attention : Conscients que des demandes à l’écriture peuvent naître de matière filmique, il est possible de déposer un dossier audiovisuel consistant en un développement du projet sous forme audiovisuelle de maximum 30 minutes.
Contacter le CBA pour plus de précisions.


RÉSULTAT DU DÉPÔT

Si le projet est refusé, il peut être re-déposé pour un second passage, et – selon certaines modalités – pour un troisième et dernier passage.
Si le projet est accepté, il fera l'objet d'une convention spécifique selon qu’il ait été soumis par l’auteur ou par le producteur.
Un exemplaire type de la convention correspondante est disponible sur simple demande (ch.thonet(at)cbadoc.be).


ATTENTION

Les aides à l'écriture-développement accordées par le CBA sont soumises à l'obligation de rendre compte de l’évolution du projet régulièrement au Secrétaire Général et de présenter le résultat final du travail d’écriture-développement endéans l'année de l'octroi de l'aide.
Le producteur garantit que le projet sera présenté au CBA en priorité sur tout autre partenaire potentiel en Belgique au titre de partenaire à la coproduction du film.
L'aide accordée en écriture-développement est cumulable à une éventuelle aide en production-finition ultérieure. Ce type de soutien n'engage en rien le CBA dans la poursuite de son soutien à la production.


(1) Par producteur on entend toute SPRL, SA, SCRL ou ASBL dont l’objet social est la production de films pouvant justifier d’une expérience significative et professionelle dans le secteur de la production cinématographique. Un contrat d’auteur avec le cinéaste est obligatoire. Une indépendance du producteur par rapport à un éditeur de services ou un diffuseur est requise.

Imprimer

  • Belle de nuit - Grisedelis Real - Autoportraits

    de Marie-Eve de Grave
    Belgique France / 72’
    Visions du Réel 2016 - BAFICI - Lussas

  • I don't belong anywhere
    le cinema de Chantal Akerman

    de Marianne Lambert
    Belgique / 67’ / vo.st.fr
    DISPONIBLE EN DVD

  • L'immense retour (Romance)

    de Manon Coubia
    Belgique - France / 2016 / 15' / vo.fr
    Pardino d’oro du meilleur court-métrage au Festival de Locarno 2016

  • La collection qui n'existait pas

    un film de Joachim Olender
    Belgique - France / 2014 / 52 minutes / vo.st.en
    FID Marseille 2015

  • 27 fois le temps

    un film de Annick Ghijzelings
    Belgique / 72’ / vo.st.fr

    Jihlava 2016 - Mannheim 2017

  • Besos Frios

    un film de Nicolas Rincon Gille
    Belgique Colombie / 15’/ vo.es-st.fr en
    Cinéma du Réel 2016 - Compétition Court Métrages

  • Killing time
    Entre deux fronts

    de Lydie Wisshaupt-Claudel
    Belgique France / 88’ / vo.st.fr
    Cinéma du Réel 2015 (Grand Prix)

  • La Deuxième Nuit

    un film d'Eric Pauwels
    Belgique / 75’/ vo.fr

    Cinéma du Réel 2016 - Compétition Internationale