I don't belong anywhere

Cinquième titre de la Collection Cinéastes d’aujourd’hui, I don’t belong anywhere, le cinéma de Chantal Akerman, réalisé par Marianne Lambert, évoque quelques uns des 40 films de cette cinéaste majeure dont le très emblématique Jeanne Dielman.De Bruxelles à Paris, de New-York à Tel-Aviv, celle-ci nous emmène sur ses lieux de pérégrination. « Ma vie est toute trouée, pleine de blancs », dira-t-elle.Cinéaste nomade, expérimentale, elle nous fait partager son parcours cinématographique qui n’a cessé de questionner le sens de son existence au risque de chercher son public ou de s’y confronter.Avec sa monteuse, Claire Atherton, elle précise les origines de son langage et de ses partis-pris esthétiques. Un cinéma encore vivant tant il a influencé nombre d’artistes, comme en témoigne le réalisateur américain Gus van Sant.

I don't belong anywhere

About the Author