Articles in Category: Projets aidés

Elles disent

Je suis née et j’ai grandi dans le quartier turc de Schaerbeek. À trente ans, à travers le prisme de mon parcours personnel, marquée par des questionnements sur l’identité et le rapport à l’autre, et en invoquant le travail cinématographique de ma mère, je décide de filmer Laïla, Esinam et Zeynep, trois amies d’enfance et d’adolescence pour évoquer ces parcours marqués par ces « ailleurs » dont elles sont porteuses. L’une est moitié ghanéenne, l’une d’origine turque, et l’autre d’origine marocaine. C’est le moment des premiers constats et des incertitudes. L’époque a bien changée depuis ma scolarité achevée en 1997, à La Nouvelle Ecole, place Saint-Josse. (...) La grande unisson entre les peuples semble être un rêve d’un autre temps.

Droit chemin (le)

Le monde du travail est basé sur des concepts de compétition, de pouvoir et bien sûr de profit. Ce modèle économique et sociétal engendre frustration, malheur, et désastre environnemental. Tout le monde parle de laisser une meilleure planète à nos enfants.Pourquoi ne pas essayer de laisser de meilleurs enfants à notre planète ?Réinventer fondamentalement nos structures d’éducation semble une nécessité pour répondre avec succès aux questions de développement durable auxquelles nous sommes actuellement confrontés. Au Nord comme au Sud.Pour amener les jeunes à penser et vivre le monde autrement, voire le « guérir », il faut peut-être reconnecter : l’homme à la nature, l’économie à l’écologie, l’art à la politique...

Saule Marceau

Un cavalier solitaire arrive dans une vallée lointaine, à la recherche d'un terrain où s'installer. Clément est mon frère ainé. Il est devenu fermier dans le Limousin, loin de la cité de banlieue parisienne où nous avons grandi. Entre temps, nous nous sommes éloignés l'un de l'autre. Je lui propose de faire un film ensemble.

Kev

Kevin vient du Borinage. Tout le monde l’appelle Kev. C’est un adolescent roux, aux yeux pâles, avec une oreille coupée. Fugueur, casseur, incontrôlable, on dit de lui qu’il est autiste. Quand il avait deux ans, une assistante sociale l’a découvert enfermé dans une chambre plongée dans l’obscurité. Un trou dans le rideau laissait passer la lumière, Kevin essayait de l’attraper. C’était son seul jouet. Depuis qu’il a quatorze ans, je lui rends visite avec ma caméra. Aujourd’hui, il en a dix-neuf. Kevin a grandi, il s’est apaisé. Ce film propose de le suivre pendant ces cinq années, au plus proche de son quotidien, à l’institut et chez ses grands-parents, dans sa douceur et sa violence, pour tenter d’éprouver un tout autre rapport au monde.

Forains (les)

En suivant des membres de la communauté foraine dans leur grande tournée annuelle en Wallo- nie, en Flandre et à Bruxelles, « Les forains » nous invite à passer de l’autre côté du décor de cette grande kermesse itinérante. A l’heure où la foire est toujours un peu plus exclue des centres villes, nous partageons le quotidien de ceux qui en vivent et en portent l’héritage.

Forains (les)