CREATION DU CBA

Le CBA a été créé en novembre 1978 par le cinéaste belge Henri Storck dans la foulée de la dynamique initiée par Jean-Claude Batz au début des années 70.

Un mouvement autour du cinéma documentaire belge naît alors, suscitant un phénomène d'école en renouant avec une tradition belge brillante.

C'est dans ce but que fut conçu sous la forme d'un atelier de production le CENTRE DE L'AUDIOVISUEL À BRUXELLES, véritable centre de création cinématographique au service des cinéastes documentaristes.

Le CBA adopte à sa création la définition du cinéma documentaire de Jean Vigo, c'est-à-dire le "point de vue documenté", celui d'un auteur/réalisateur qui, après avoir mené des recherches et mûrement réfléchi son sujet, apporte au public sa part de vérité et les qualités artistiques personnelles à sa réalisation.

Au fil de son histoire, le CBA a été acteur, moteur, débusqueur, témoin et chambre d'écho des évolutions fécondes de ce cinéma documentaire belge.

Les films du CBA vont à la rencontre du public, que ce soit sur les chaines de télévision belges et étrangères, dans les festivals, en diffusion numérique ou DVD ou lors de projections/rencontres. Chaque année, les films du CBA sont sélectionnés dans plus de 130 festivals internationaux et circulent dans autant de manifestations culturelles.

Ainsi s'écrit l'histoire de la production de près de 350 films documentaires produits ou coproduits par le CBA depuis sa fondation.

Le CBA est soutenu par la Fédération Wallonie Bruxelles, la Commission Communautaire française de la Région de Bruxelles-Capitale et le WBI. Les ressources propres en provenance des recettes des films alimentent également son budget annuel.