CREATION DU CBA

Le CBA a été créé en novembre 1978 par le cinéaste belge Henri Storck dans la foulée de la dynamique initiée par Jean-Claude Batz au début des années 70.

Un mouvement autour du cinéma documentaire belge naît alors, suscitant un phénomène d'école en renouant avec une tradition belge brillante.

C'est dans ce but que fut conçu sous la forme d'un atelier de production le CENTRE DE L'AUDIOVISUEL À BRUXELLES, véritable centre de création cinématographique au service des cinéastes documentaristes.

Le CBA adopte à sa création la définition du cinéma documentaire de Jean Vigo, c'est-à-dire le "point de vue documenté", celui d'un auteur/réalisateur qui, après avoir mené des recherches et mûrement réfléchi son sujet, apporte au public sa part de vérité et les qualités artistiques personnelles à sa réalisation.

Au fil de son histoire, le CBA a été acteur, moteur, débusqueur, témoin et chambre d'écho des évolutions fécondes de ce cinéma documentaire belge.

Les films du CBA vont à la rencontre du public, que ce soit sur les chaines de télévision belges et étrangères, dans les festivals, en diffusion numérique ou DVD ou lors de projections/rencontres. Chaque année, les films du CBA sont sélectionnés dans plus de 130 festivals internationaux et circulent dans autant de manifestations culturelles.

Ainsi s'écrit l'histoire de la production de près de 350 films documentaires produits ou coproduits par le CBA depuis sa fondation.

Le CBA est soutenu par la Fédération Wallonie Bruxelles, la Commission Communautaire française de la Région de Bruxelles-Capitale et le WBI. Les ressources propres en provenance des recettes des films alimentent également son budget annuel.

Le CBA, un atelier d'accueil

Qu'elle en est l'idée ? A quoi et à qui peut-il servir ?

L'atelier est un lieu de liberté, d'exigence, de recherche et d'expérimentation où le cinéma peut se dire, s'exprimer, tâtonner, bousculer le système au lieu de se plier à ce qu'il veut, à ce qu'il croit vouloir.

Un atelier est un lieu de regard et de risque. Cette définition exclut tout laxisme, toute désinvolture, mais exclut, de la même manière, tout consensus mou. Ce n'est ni une commission de subsidiation, ni une maison de production. Un lieu où tout est possible, si ce possible est pensé, réfléchi et travaillé autour du cinéma documentaire.

Un lieu où justement, on demande un désir de film.

Le CBA est un atelier qui accueille toute démarche cinématographique qui interroge le réel ou tout simplement met en place un regard personnel sur le monde. Il est ouvert à tous les réalisateurs qu'ils soient confirmés, autodidactes ou récemment sortis des écoles.

Ce n'est pas un simple guichet ou une simple commission mais un véritable lieu d'écoute et d'acompagnement au service des projets. Un infrastructure et des gens qui l'anime.

Il recherche des projets en cours de réflexion et d'élaboration, déjà écrits ou parfois déjà tournés, proposés par des auteurs, réalisateurs qui ont un point de vue documentaire sur le sujet qu'ils proposent. Il est à la fois lié au travail et à la connaissance profonde de ce que le film doit porter, et au regard personnel du cinéaste qui permet de voir, de comprendre et de transmettre ce qu'une sensibilité singulière offre et ouvre sur une réalité qui ne se veut pas simplement informative, mais ouverte sur le cinéma. Dans une société où l'offre d'information est exponentielle et paralysante, le besoin d'oeuvres qui nous permettent d'apprendre à regarder le monde et à en aborder la complexité est urgent.

Le CBA souhaite et demande des projets où les auteurs sont premiers, et où les producteurs assument avec les auteurs le risque et encadrent une gestion efficace et professionnelle du film.

Le CBA est composé d'une Assemblée générale de 120 professionnels du cinéma. Ce sont eux qui assument la responsabilité de l'asbl en nommant un Conseil d'administration de 13 membres, pour une durée de 3 ans maximum. Une commission de 16 membres, bénévoles, renouvelable par moitié tous les 2 ans, choisit les projets et suit leur réalisation aux côtés du Secrétaire Général et du président.

Le CBA en quelques mots

Un centre de création cinématographique pour le documentaire

Une formule originale d'Atelier, unique en Europe, qui combine un fonds de soutien offrant un apport financier à la production, à l'écriture et à la finition ET une série de services comme l'accompagnement de projets, la promotion-diffusion dans les festivals et les circuits culturels, la distribution et le prêt de matériel (tournage, montage, mixage, étalonnage).

Un atelier

Le CBA est une espace de dialogue et d'accompagnement des auteurs et des producteurs à toutes les étapes du projet. C'est aussi un lieu de travail et d'expérimentation, de réflexion et d'exigence.
Le CBA est reconnu et soutenu par la Communauté française de Belgique Wallonie-Bruxelles, la Commission Communautaire française, la Région de Bruxelles-Capitale et le WBI (Wallonie-Bruxelles International).

Une association

Le CBA est une association composée de cinéastes, de techniciens et de producteurs qui accompagnent le CBA depuis 35 ans et en composent les organes consultatives et décisionnelles. Un lieu de vie, de transmission, de réflexion sur le cinéma et d'échanges.

Un pôle régional à Bruxelles

Le CBA est un pôle régional en Fédération Wallonie Bruxelles qui développe un partenariat permanent avec les auteurs, les producteurs indépendants belges et les diffuseurs nationaux et internationaux.
Le CBA travaille en partenariat  avec son homologue à Liège WIP (Wallonie Image Production www.wip.be) à la défense, la vitalité et la circulation des oeuvres à travers le monde entier.
Le CBA est membre de l'AAAPA (l'Association des Ateliers d'Accueil, d’École et de Production Audiovisuelle de la Fédération Wallonie-Bruxelles www.aaapa.be)

Des objectifs

Coproduire, promouvoir, distribuer et conserver des oeuvres de création de documentaires courts, moyens et longs métrages. Accompagner les jeunes auteurs et producteurs.

Un catalogue

Un catalogue thématique de 350 films bientôt disponible à la consultation.

Un service de promotion et de diffusion

Suivi et inscription des films dans les festivals nationaux et internationaux.
Locations, ventes de droits dans les vidéothèques, bibliothèques, cinémathèques, centres culturels, associations, écoles, universités, musées, circuits fermés, salles de cinéma grâce à nos contacts à travers le monde entier.
Une édition de DVD de nos films disponibles pour des droits institutionnels ou de la vente au privé.

Un service de prêt de matériel

Du matériel son, image, élairage, montage, montage et mixage son, étalonnage à la disposition de cinéastes.

Un service technique pour les services numériques et l'archivage

Un support technique pour les cinéastes (workflow, conseils techniques). Un service de numérisation et de préparation des fichiers et des supports, d'archivage et d'envoi...

Une unité de distribution internationale : Ventes-cba/wip-sales

Présent sur une quinzaine de marchés et forum par an, l'unité de vente CBAWIPSales propose les films aux diffuseurs internationaux et belges www.ventes-cbawip-sales.be